genevamodelcars.ch Blog Inscription

Tutoriel Photo

Bonjour à toues et à tous, et bienvenu dans ce tutoriel pour immortaliser vos nouvelles peintures (avant que la carrosserie soit rayée, c’est mieux !) ou en course (par contre, c’est beaucoup plus difficile)

Alors l’étape N°1 c’est le point de fuite, il n’y a pas de valeurs idéales, mais quand-même certains points à respecter pour un beau rendu.

Le point de fuite se trouve à la jonction des trois lignes de couleur.

Dans ce cas, il est en dehors de l’image, mais c’est surtout le positionnement de l’appareil photo en hauteur qui définit l’angle entre les lignes qui est important.

Sur cette image, on peut voir que le point de fuite est neutre (la ligne verte est horizontale), et c’est un bon début.

Ce qui est intéressant, c’est qu’une fois cette notion saisie, il est possible de jouer avec pour améliorer les rendus.

L’étape N°2, c’est la distance entre l’appareil photo et le sujet .

Alors, ce qu’il faut savoir, c’est que plus le sujet est près de l’appareil, plus il va être déformé. C’est valable aussi pour les Smartphones (portraits).

Voici une photo prise de près, avec les lignes, on voit très aisément que le sujet est déformé.

Voici une photo, sous le même angle, mais prise de loin. On voit directement que le sujet est beaucoup moins déformé.

Après, une déformation peut donner de la valeur au sujet, en accentuant la partie centrale.

Mais pour un portrait , par exemple, il vaut mieux ne pas grossir le nez de la personne, elle ne vous en sera que plus reconnaissante.

Étape N°3, Le temps d’obturation

On va passer à une notion pour les sujets en mouvements, donc un peu d’action !

Alors définition : le temps d’obturation est la durée d’ouverture du capteur.

Plus il est court, plus le sujet sera figé. Pour débuter, un temps d’obturation court facilite beaucoup la prise de vue. Pour la R/C un temps de 1/4000 ou 1/8000, suivant votre appareil, permet de réussir sa photo à coup sur.

Plus il est long, plus l’impression de vitesse sera grande.

Le terme, pour une photo du genre est « un filé ».

Attention, cet exercice est beaucoup plus complexe qu’une photo « figée ».

Pour réussir, il faut suivre le sujet avec l’appareil, et savoir jouer sur la vitesse d’obturation. Si la photo est trop floue, il faut réduire le temps d’obturation, et à l’inverse l’augmenter pour donner plus d’impression de vitesse.

Il n’y a pas de valeurs idéales, mais pour la photo ci-dessus, je suis aux environs de 1/80ème de seconde.

Voilà pour le moment, n’hésitez pas à me faire part de vos question ou me solliciter pour un nouveau chapitre.

3 « J'aime »